Relevé de conclusion CA du 19/02/2013

• Election du président :

12 administrateurs présents sur 13 élus

2 candidats, G Cuven, et JY Dumortier, ce dernier est élu avec 9 voix sur 12

 • Durée de mandat :

Il est procédé à des réajustements de durée. De ce fait, par tirage au sort, Christian Guinet, Christian Guespin et Stéphane Guilbeau sont élus pour 2 ans, Fanny Huescat, Gilles Cuven et Isabelle Morisot pour 3 ans

 • Vice-Présidence :

Le président souhaiterait qu’elle soit attribuée à Christian Guespin du fait de sa position d’apiculteur professionnel. L’intéressé souhaite mettre sa technicité et sa connaissance des instances au service du GDSA 22 et accepte cette fonction. Pas d’autre candidat, cette candidature est validée.

 • Trésorier :

Robert Honneur occupait déjà cette fonction dans l’ancien bureau, il souhaite ainsi que le président, la conserver. Il a décidé de rester en raison notamment du départ un peu abrupt de 2 anciens « piliers » du CA. Il s’appliquera à transmettre avant un éventuel départ s’il ne renouvelle pas son mandat.

 • Secrétariat :

Isabelle Morisot est secrétaire de séance ce jour et en fera le CR

Le GDSA 22 doit être présent dans certaines instances et par ailleurs, 5 grands thèmes de travail vont être exposés par Jean Yves et Robert. Chaque administrateur devra se positionner, en fonction de ses centres d’intérêt et de ses compétences estimés : l’objectif de cette présence dans les instances et /ou les 5 commissions étant, au-delà de l’objectif sanitaire au service des abeilles, de mettre l’information à disposition des adhérents et de susciter leur intérêt et leur engagement dans l’association.

Le président ne souhaite pas être sur le devant de la scène dans chacun des dossiers.
Principalement 2 instances :

Le groupement d’intérêt économique, élevage de Bretagne :

Créé en 2005, il regroupe dans sa commission apiculture

– les 4 GDSA bretons,

– l’UNAF, union nationale de l’apiculture française, auteur de la revue « Abeilles et fleurs », mouvement proche de la Confédération Paysanne

– Le syndicat des apiculteurs bretons

– Le service régional de l’alimentation

– La DDPP

– Des techniciens divers et variés

La prochaine réunion de l’instance est le 19 mars prochain, le montant de la cotisation de 180€. Pour y siéger, il faut être professionnel ou posséder au moins 50 ruches.

La commission apiculture est une commission technique et administrative, elle produit la lettre aux apiculteurs. Et traite de sujets tels que :

– Les dossiers d’aide à la filière

– La perte de récolte

– Des travaux autour du varroa

– Groupe de sélection Bretagne

– Mesures agro-environnementales

La présence du GDSA permet, au-delà de faire entendre sa voix, de mettre l’information à disposition de ses adhérents. Robert Honneur y participe depuis l’origine, mais souhaite passer la main, Christian Guespin, seul apiculteur pro est d’accord pour y sièger.

Le GDS Bretagne

L’Etat se désengage petit à petit de tout ce qui est opérationnel et donc le sanitaire ne fait pas exception, nous assistons à une grande évolution dans la réglementation sanitaire

Des OVS, organismes à vocation sanitaire (filière animale et végétale) ont ou sont en cours de reconnaissance pour être compétents dans le domaine.

Le GDS Bretagne est maintenant compétent pour mettre en œuvre la déclaration des ruchers et le contrôle des ruchers est assuré par les GDSA

D’où la nécessité de la présence de membres du GDSA 22 pour faire évoluer les choses de l’intérieur. Nous devrons engager une réflexion autour d’un axe politique à faire passer au GDS Bretagne. Notamment, pour faire évoluer l’apiculture et être crédible, il faudra peut-être engager des études sanitaires qui auront un coût et étudier comment les financer.

Jean Yves Dumortier, Christian Guespin, Christian Guinet et Gilles Cuven participeront à cette instance.

 

ADSAGO, association de défense sanitaire des abeilles du Grand ouest

Créée au départ pour obtenir des fonds européens du FEDER, elle regroupe 14 départements. Les fonds obtenus avaient servi à l’achat de ruches pour étudier l’évolution du varroa. Mais sans grand résultats, plus de projets, pas de travaux en cours. Peu efficient, cotisation 10€, mais doivent 1500€ au GDSA 22. Suggestion, rester membre pour les récupérer.

Les cinq grands thèmes à traiter au cours de ce mandat : le rucher-école, la gestion et la comptabilité de l’association, le secrétariat, la participation à évènements, conférences, la communication et l’information.

Ils sont évoqués successivement par les anciens membres, le maître mot du nouveau président étant que, nonobstant les compétences et appétences de chacun pour l’un ou l’autre des sujets, il est indispensable de mettre en place des outils de travail pérennes et évolutifs qui ne deviendront pas obsolètes ou inutilisables avec le temps ou le départ d’un membre du CA.

Chacun est invité à se prononcer sur ses engagements dans l’une ou l’autre des thématiques :
Le rucher-école, vitrine du GDSA

– Jean Yves Dumortier souhaite en prendre la responsabilité pour cette année de réorganisation, les anciens « pilotes » étant partis du CA. Mais il passera la main ensuite.

– Robert Honneur se positionne sur la pédagogie du matin

– Pierre et Maurice sur les aspects matériels lors des séances de l’après-midi et la tenue du rucher tout au long de l’année.

– Fanny Huescat, Christian Gespin sur les aspects pédagogiques et Jean Pierre Le Dantec, Pierre Kernanec compléteront l’équipe sur les aspects opérationnels.

 

Gestion comptable, adhésions, médicaments…

Il s’agit de payer les factures, enregistrer les adhésions, encaisser les chèques des adhésions, gérer les abonnements, les médicaments, les assurances

Robert garde le poste, mais souhaite avoir un trésorier adjoint notamment pour :

– aller à la boîte postale, dispatcher le courrier, enregistrer les adhésions qui malheureusement arrivent toute l’année (ne pas se lasser d’informer les adhérents de la nécessité d’adhérer avant l’AG) ;

– saisir les adhésions et en vérifier la cohérence

– éditer les adhésions et les ordonnances

– commander les médicaments

Actuellement, un outil excel sert à cet enregistrement, mais il arrive en bout de course pour un tel volume, il y aura nécessité de réfléchir à mettre en œuvre un outil pérenne avec un logiciel ad hoc.

Stéphane se propose pour être le trésorier adjoint et apporter ses connaissances en informatique.
Secrétariat :

CR des assemblées, renouvellement des membres du CA, règlement intérieur…

Faire un compte rendu d’activité annuel avec toutes les productions de chacun, sur chaque thématique, chaque instance … à l’intention des adhérents, des partenaires et des financeurs. Chaque personne qui remplit une mission, fait un CR de sa mission, l’objectif étant de rendre compte du travail effectué par le GDSA. C’est une question de crédibilité !!

Personne ne se bouscule pour le poste, Jean Pierre Le Dantec accepte de transmettre les éléments en sa possession, Jean Yves sera là pour aider à la réorganisation du poste et votre secrétaire du jour se sent un peu obligée de répondre présente sachant qu’elle ne veut en aucun cas n’être que le « gratte papier »… Il faudra apporter un peu de piment à ce poste !!!

Il y aurait de l’intérêt pour un partage des tâches à ce que des membres briochins ou à proximité se déterminent, 3 semble être un bon nombre.

 

Participation évènements conférences …

Nous sommes régulièrement sollicités par différentes structures comme l’UTL, le comice agricole, les écoles… La jeune chambre économique.

Il est important que le GDSA 22 s’ouvre sur l’extérieur. Il serait bien de trouver des apiculteurs volontaires, compétents, disponibles en journée.

Au préalable, intérêt de définir un cadre d’intervention.

Robert a déjà l’expérience de cette thématique et veut bien en prendre la responsabilité, Fanny, Isabelle, les 2 Christians souhaitent lui apporter leur concours.

 

Communication information, existence d’un site Web

Avoir un site serait important pour communiquer avec les adhérents, être visible pour les partenaires, les nouveaux apiculteurs … Le GDS Bretagne a un site Web, peut-être serait-il intéressant de voir la possibilité d’y avoir une place !!

Il s’agirait aussi de mettre en place une base documentaire validée par le CA.

Jean Yves Berville et Stéphane sont intéressés.

 

Question annexe pas traitée, mais sur laquelle il faudra se pencher sans tarder, c’est sur l’évaluation du contenu de l’AG, comment peut-elle évoluer vers notamment une instance d’information pour les adhérents. Sans doute faudra-t-il y consacrer une réunion du CA.

 

Isabelle MORISOT

Membre du CA