Que faire en cette période de forte chaleur !

Jacques SEGUEN nous alerte, en ce moment il y a une forte entrée de pollen. La sécheresse fait qu’il y moins de nectar, les abeilles stockent donc ce pollen dans les cadres de corps. Il faudrait regarder vos cadres de corps pour qu’il n’y ait pas plus de 2 cadres de pollen. Jacques a vu jusque 4 cadres ! Malgré des hausses en place. Il nous dit qu’il est utile de regarder dans le corps même s’il y a des hausses.

Il y a donc un risque d’engorgement des cadres avec ce pollen qui laissera moins de place à la reine pour pondre « les abeilles d’hiver ». D’où une problématique pour l’hivernage et la survie des colonies. Il faut donc remplacer les cadres remplis de pollen (au-delà de 2) par des cadres de cire gaufrée à construire.

Nous vous rappelons qu’il faut poser les lanières de traitement contre le varroa fin juillet , lors de votre dernière récolte d’été. Et de retirer les produits 10 semaines après. Ne surtout pas les laisser plus longtemps, car en laissant trop de temps les varroas qui résisteraient aux produits seraient potentiellement plus résistants . A force de développer de la résistance à la molécule ils se développeraient plus et tueraient votre colonie. C’est le même principe que pour les antibiotiques pour nous, ou pour les délais de traitement fixés par le médecin et à suivre.

(schéma p35 Sélection d’une population résistante sur diaporama varroa/ rencontre estivale 6/07)

En août il sera trop tard: la dernière miellée en bretagne est juste après la floraison du chataigner et la population de varroa augmente alors que celle des abeilles va diminuer. Il faut donc agir avant que le varroa soit dans les larves car les abeilles ne cicatrisent pas et ne peuvent s’en débarrasser