LE COMPTAGE NATIONAL DES VARROAS, c’est cette semaine

Vous avez sans doute reçu le message ci-dessous de GDS Bretagne, même avec 2 ou 3 jours de retard sur la date, c’est encore possible, allez y !!! 

Comptage des Varroas 1ere semaine de Mai : Semaine de mobilisation nationale contre ce fléau !

 

Vos colonies sont-elles en danger vis à vis de la pression exercée par ce parasite ?  Partagez cela entre tous les apiculteurs de France et avec les spécialistes apicoles de votre région.

Le comptage des Varroas sur les abeilles adultes (Varroas phorétiques) ou par chute naturelle donne une idée de l’infestation de la colonie. Nombre d’apiculteurs le pratiquent régulièrement et agissent en conséquence. D’où l’importance d’entrainer dans cette dynamique les moins initiés. C’est le sens de la dimension collective de ce comptage participatif à grande échelle. Celui-ci va sensibiliser le maximum d’apiculteurs à la réalité de la présence du Varroa et à l’importance du comptage. Conseils et bonnes pratiques devraient naturellement suivre….  

 

Le Varroa est une menace pour l’apiculture française : cet acarien provoque des mortalités d’abeilles et donc d’importante pertes économiques. Son impact sur les colonies est encore trop souvent sous-estimé !

Participez à cette grande mobilisation sur la semaine du 01 au 08 mai 2017 avec les apiculteurs de toute la France, invités à se réunir autour du comptage des Varroas de leurs colonies. Rendez-vous dès à présent sur la plateforme sanitaire des GDS en cliquant sur : https://www.sante-animale.com/apiculture/ . Vous y trouverez les informations nécessaires (technique et durée de comptage).  Il ne vous restera plus qu’à compter et saisir vos résultats.

L’enregistrement des participants vous permettra de connaître en temps réel, dans votre département, en France, l’avancement de cette dynamique collective. Le traitement des comptages ne vise pas à la production de données épidémiologiques.   

1ere semaine de mai : Comptez ! A savoir : ce comptage est une première en France. D’autres suivront sur une fréquence d’une ou deux fois par an. La semaine choisie tiendra alors compte des particularités de chaque région.