Evolutions : devenir du GDSA 22, les produits véterinaires, affaire à suivre…

La nouvelle réglementation sanitaire a fait évoluer le statut des Conseillers Sanitaires Apicoles
en Techniciens Sanitaires Apicoles, après examen lors de stages de formation-actualisation organisés par la FNOSAD.

Ce nouveau statut ne fait pas l’unanimité dans le paysage apicole français, le TSA devenant « conventionné » à un vétérinaire, nous ne sommes plus dans le bénévolat qui était l’essence même des associations apicoles sanitaires. Cette situation entraîne une raréfaction des candidats volontaires pour une formation de 5 + 2 jours et devant s’engager à effectuer un quota de visites important, pour que l’association « GDSA » puisse conserver sa capacité à distribuer des médicaments à travers le Plan Sanitaire d’Elevage (PSE).

Le PSE du GDSA 22 arrive à échéance cette année. La question se pose : comment déposer un dossier fort complexe auprès des administrations référentes : DGAL, DDPP, SRAL, Préfecture, quand le quota des visites est déficitaire, quand il n’y a pas de stages de formation TSA proposés, et quand les effectifs (3 TSA pour notre département) sont au plus bas.

Une réflexion de fond s’impose pour que notre Association Sanitaire Apicole Départementale puisse continuer, tout simplement, à exister.

Sur le front « Varroase », cette maladie qui décime nos colonies (souvent de façon insoupçonnée)
les dernières nouvelles sont plutôt positives. Du côté de l’ANSES, les rumeurs se sont confirmées
par un décret : l’amitraze et l’acide oxalique sont « exonérées des substances vénéneuses » ce qui signifie pour l’apiculteur que les produits à base d’amitraze tels que Apivar et Apitraz pourront être achetés sans ordonnance, ainsi que Apibioxal et Varromed
Autre bonne nouvelle : le chlorure de lithium : un miracle ??? Ne nous emballons pas trop vite mais les recherches en cours nous présentent cette substance comme une avancée majeure dans la lutte contre Varroa : inoffensif pour les abeilles et les mammifères, pas de résidus dans la cire, administré dans un sirop de nourissement donc simple, si cela est avéré, ce serait une révolution !
Le chlorure de lithium se trouve facilement, est peu onéreux,,,, en attendant qu’un laboratoire ne dépose un brevet ? Affaire à suivre….

Vous avez noté cette année : distribution médicaments Samedi 17 Mars.
Concernant le changement de dernière minute du médicament Apitraz en Apivar, on ne nous avait pas tout dit ! L’apitraz nous a été présenté comme un générique moins cher que Apivar : or il n’en est rien. Ce médicament est employé depuis des décennies en Espagne, et s’il est quelques €uros moins cher, sa date de péremption est très courte contrairement à Apivar et ne correspond pas à notre politique de commande de médicaments, avant le 15 Janvier, pour distribution en Mars.
(l’apitraz est fabriqué en Avril pour utilisation année en cours). Notre souhait de changer de médicament était animé par la volonté de commandes groupées au niveau des 4 GDSA Bretons.
Ce qui nous amène à une réflexion sur notre calendrier. Ce changement qui n’en est pas un pour ceux qui utilisaient déjà Apivar, n’aura pas d’incidence sur le coût du médicament.
A l’Assemblée Générale, il vous a été présenté le dispositif OMAA,
téléphone de contact : 02 44 84 68 84 pour de plus amples renseignements, contactez votre vétérinaire
En attendant de se rencontrer bientôt, toute l’équipe du GDSA 22 vous souhaite une bonne saison
qui a déjà démarré au vu des belles rentrées de pollen de ces derniers jours
Christian Guespin