Dernière assemblée générale de Jean Yves Dumortier le 04/02/17

Son mandat arrivait à échéance, il n’a pas souhaité le renouveler, Jean Yves Dumortier quitte le GDSA 22 après de bons et loyaux services. Il aura marqué son passage d’une empreinte qui se veut « anticipatrice de l’avenir » selon les mots de Mr Le Provost, directeur de GDS Bretagne.

En effet, le rapport moral que se doit de prononcer  le président en ouverture de l’assemblée générale statutaire a été essentiellement orienté sur l’avenir que nous réserve les changements tant législatifs qu’institutionnels.

Auparavant, le président a rappelé ce qui a été initié durant son mandat :

  • le partenariat,  sous forme de convention, avec le lycée agricole de la Ville Davy qui stabilise, en ce lieu, nos rencontres diverses et régulières;
  • le déménagement et la formalisation du rucher-école au lycée agricole de la Ville Davy qui compte désormais 6 séances sous forme d’un programme bien établi.
  • une 2° convention de partenariat avec GDS Bretagne qui nous reçoit régulièrement pour des réunions en journée et héberge officiellement nos produits vétérinaires dans un local adéquat
  • le site internet de l’association qui est très utile pour communiquer avec les adhérents, donner de l’information, la rendre publique et rendre compte des travaux, rencontres et activités du GDSA 22
  • la mise en oeuvre d’une équipe de 8 conseillers sanitaires apicoles, légalement rémunérée et dotée de moyens techniques et administratifs pour travailler.
  • la séparation de  la journée de l’assemblée générale et technique de celle de la distribution des produits vétérinaires et du matériel.
  • et enfin, il a initié le changement de logiciel de recueil des adhérents et des adhésions : le précédent avait été conçu par l’ancienne équipe et Georges Vautier en était le gardien et le concepteur, qu’il en soit remercié, il a rendu de très bons services. Mais il fallait passer à un logiciel commun aux GDSA bretons, celui de la FNOSAD. Il est en cours de prise en main par les administrateurs.

Mais ce qui a été le plus novateur et a passionné notre président, c’est sa prise de conscience des changements législatifs, le PSE a été mis en place et déjà modifié 2 fois. Et la nécessité d’une mise en oeuvre de la régionalisation des GDSA : chacun initie et met en place des évolutions dans son département, une mutualisation devrait être bénéfique et « économique » en temps pour chacun. Dans le rapport moral, il est souligné la disparition, sans doute après les élections, des départements et la régionalisation inéluctable de l’apiculture. Ce qui est sûr, c’est que nous avons touché cette année, probablement, nos dernières subventions départementales. Il nous faudra être présents et montrer un « visage régionalisé » si nous voulons pouvoir prétendre à des subventions régionales, voire européennes, avec un argent public toujours plus difficilement distribué…

Le rapport moral a été adopté à l’unanimité : Rapport moral 2017

Le trésorier a présenté les comptes de l’année 2016 dont vous pouvez prendre connaissance ci-dessous.

Le Rapport comptable a été adopté à l’unanimité : Présentation compta 2016 AG 2017

A suivi l’intervention de Mr Le Provost, directeur de GDS Bretagne : il a chaleureusement remercié Jean Yves Dumortier pour son travail et son engagement. Il a souligné « son approche anticipatrice de l’avenir » en matière de régionalisation. L’Etat va de plus en plus déléguer le sanitaire à la région. Pour preuve, la reconnaissance sous forme d’une accréditation de GDS Bretagne comme Organisme à Vocation Sanitaire.

Créés il y a plus de 60 ans pour épauler les services de l’état, le GDS accueille au sein de la section apicole dénommée GDSA Bretagne, les 4 GDSA Bretons, au même titre que les 6 autres filières : bovines, ovines, caprines, équines, aviculture, pisciculture. Réactivité, innovation, proximité des éleveurs et en permanence à l’écoute de leurs besoins, ce sont les valeurs de GDS. Permettre de gérer la santé de l’élevage breton au quotidien et de valoriser ses produits, y compris à l’international, c’est son ambition. Un site internet est à votre disposition pour en savoir plus :

http://www.gds-bretagne.fr

Mr Le Provost a tenu à nous faire part de l’expérience de GDS Bretagne qui vient tout juste de procéder à sa régionalisation : il s’est agit de faire plus avec des moyens contraints et de trouver les fonctionnements les plus efficients possibles. Cette nouvelle organisation a montré que c’était possible et que le service rendu aux adhérents des 7 filières s’en est trouvé amélioré. Il encourage donc les GDSA à faire de même : GDS est disposé à répondre positivement aux GDSA bretons, mais dans le cadre d’une gouvernance régionale apicole et de ce fait n’avoir qu’un seul interlocuteur.

En conclusion, Mr Le Provost renouvelle ses remerciements à Jean Yves Dumortier, il souligne que l’apiculture est en train de vivre un tournant qu’il nous faut bien négocier. GDS Bretagne, association régionale a l’ambition de devenir « le parlement du sanitaire en BZH », toute filière confondue. L’avenir étant même de réunir la gestion sanitaire animal et végétal, il nous offre de nous y associer, d’être à notre écoute pour ce tournant, mais dans un cadre régional.

Intervention de Karine Richard du FGDON :

Notre AG 2017 est placé sous le signe, hélas, d’une augmentation, sans précédent, de l’infestation de frelon à pattes jaunes, nous avions donc décidé de lui consacrer du temps pour ajuster notre lutte : Karine Richard a bien voulu intervenir pour nous donner un bilan (3500 nids détruits en 2016) et les modalités d’un plan d’action bien en marche et dont ces colonnes vous feront échos dans le courant de l’année 2017. Elle a notamment souligné qu’il fallait continuer à sensibiliser les élus pour qu’ils s’engagent dans la lutte, ne pas se lasser d’informer et de poursuivre le piégeage, notamment au printemps. Les apiculteurs sont bien placés pour aider à ce travail.

 Lire le contenu de l’intervention ici : GDS Apicole Frelons Asiatiques 2017

La présence du président du GDSA du 35 ayant été souligné, Mr Sénéchal est invité à venir se présenter et à dire un mot : il nous informe qu’en 2017, les 17,18 et 19 novembre le GDSA du 35 accueillera le congrès de la FNOSAD, l’occasion pour tous les GDSA bretons de collaborer à sa réussite, d’autant qu’il s’agira de fêter aussi les 50 ans de la FNOSAD !!

Présentations des nouveaux vétérinaires : Mme Beslin ayant souhaité arrêter ses fonctions auprès du GDSA 22, ce sont  Koenraad Savels et Christian Huaux, vétérinaires à Ploëzal et Dinan. Apiculteurs amateurs, ils se sont formés à l’apiculture à Nantes et ont été référencés par la DDPP. Leur fonction, au travers du PSE, dont ils assurent le contrôle sur le plan sanitaire, est  de nous aider à comprendre et lutter contre la mortalités des abeilles, Koenrad Savels soulignant qu’une telle mortalité n’est admissible dans aucun autre cheptel.

Présentation par Robert Glâtre de l’organisation des CSA (conseillers sanitaires apicoles) du GDSA 22. Tout est dit dans le document que vous trouverez ici : AG CSA Robert Glâtre

Intervention I Morisot à propos des adhésions et du site du GDSA 22 : le site se porte bien et nous innovons cette année un nouveau logiciel de recueil de données pour les adhésions et les commandes diverses. Tout est là : Le mot de la secrétaire

Le Rucher-école : Christian GUESPIN et son équipe ont travaillé cette année au déplacement du rucher à la Ville Davy. Un petit bungalow a été construit par  des membres du CA pour entreposer le matériel à proximité :

Printemps 2016 installation du rucher école

Jacques et Maurice sont à l’oeuvre !

Cette année 40 stagiaires ont suivi les 6 séances de formation et à ce propos, le CA a pris décision de ne pas autoriser d’inscriptions à la séance afin de privilégier un cursus complet. La proximité de salles pour la formation théorique et pour se mettre à l’abri lors du repas de midi est une avancée majeure. Ce qui fait dire à Maurice Maitralain que c’est ce qu’il a fait de mieux dans son passage (de 30 ans) au CA du GDSA : le transfert du rucher école, permettre d’apporter aux abeilles plus de confort, mais aussi aux stagiaires et surtout aux dames !!

Bref le rucher se porte bien et va encore s’améliorer, pourquoi pas, peut-être, la création de session sur l’élevage de reines !

Intervention de Jacques Seguin et Christian GUESPIN sur vespa velutina, frelon à pattes jaunes :

L’ampleur de l’infestation est celle-ci en 2016 :3500 nids en 22, 6640 en 29, 4846 en 35 et 4143 en 56 !!! Sachant que chaque colonie mange 150 000 insectes par saison, il n’y a pas que les abeilles qui sont impactées. L’ampleur du phénomène est d’ordre écologique. D’où la nécessité, l’impérativité de piéger massivement au printemps, puisque chaque reine piégée c’est un nid en moins, pour la saison en cours, mais aussi plusieurs dizaines l’année suivante. A ce jour, nous conseillons le piège Vétopharma en raison de son efficacité et d’une bonne sélectivité. Nous le proposons aux adhérents à chaque rencontre.

Piège Véto Pharma

Pour plus d’information : Intervention J Seguen

Intervention de Philippe Garde sur l’alimentation de l’abeille : La Ressource alimentaire 04 17

Après un échange assez bref de questions réponses et la traditionnelle tombola, l’AG 2017 est close.

Encore un dernier au revoir à Maurice Maitralain avec nos  chaleureux remerciements pour son action si fidèle. Nous le laissons partir avec regret car il était le sage de notre assemblée en plus d’en être le doyen !! Merci Maurice, une ruche lui est offerte.

Et à Jean Yves à qui nos offrons un livre sur les oiseaux, une autre de ces passions qu’il aura le loisir d’exercer avec le temps libre qu’il va retrouver !

Isabelle Morisot

Secrétaire