Actualisation Covid-19  au 10/05/20

En ce moment, c’est l’opération « piégeage de Printemps » du frelon à pattes jaunes, qui engage les apiculteurs soucieux de préserver leurs colonies à l’Automne.

Piégeage près des endroits où nous passons régulièrement, près des ruchers ou des lieux de stockage du matériel : hausses,  ruches et ruchettes vides etc… et ou « traînent » les fondatrices.

Quelques remontées du terrain (dans l’Est des Côtes d’Armor) nous informent d’un nombre impressionnant de prises de fondatrices depuis 15 jours environ.

J’ai, pour ma part, capturé 67 fondatrices en 9 jours sur un même emplacement, endroit où mes essaims hivernés avaient beaucoup souffert l’Automne passé.  Les nids primaires détruits ont montré à ce jour, essentiellement des larves et pas encore d’ouvrières, le piégeage doit donc se poursuivre encore quelques temps, mais attention aux dommages collatéraux : en cette dernière période de capture, les pièges doivent être surveillés quotidiennement.

Nous avons besoin de vous : nous remercions les apiculteurs qui nous feront des remontées d’observation par mail en utilisant la boite « Contact » du site du GDSA en indiquant le nombre de prises, l’appât utilisé, et le lieu de piégeage.

L’activité de notre Association, très perturbée, continue cependant.

C’est actuellement la commande de médicaments qui mobilise les administrateurs bénévoles pour que vous puissiez soigner vos colonies au bon moment. Il n’y aura pas d’impasse dans ce domaine, vous aurez vos médicaments commandés   Attention date limite de commande :15 Mai. Veuillez-vous reporter à la lettre GDSA envoyée précédemment, soit par mail soit par voie postale à tous les adhérents.

Les commandes Route d’Or nous posent actuellement problème, pour que vous puissiez les récupérer. Nous y travaillons avec notre hébergeur (la ville Davy) et pensons aboutir prochainement à une solution. Vous serez informés individuellement de la date de récupération du matériel.

Le magasin « Côtes d’Armor Apiculture » nous indique que ses stocks sont conséquents pour assurer le meilleur service possible.

Une note réconfortante dans ce marasme que chacun vit au quotidien avec plus ou moins de difficultés, la récolte de Printemps a été de correcte à très bonne avec une moyenne se situant autour de 20 kgs. Certaines colonies exceptionnelles ayant dépassé les 40 kgs !

De quoi faire des envieux dans d’autres régions où la sécheresse s’est très vite installée.

Nous rentrons dans le trou de floraison qui sera sévère en raison de l’avance des floraisons printanières, il est toujours frustrant de perdre les plus belles colonies pour cause de famine, aussi la vigilance reste de mise.

Ce Lundi 11 Mai une 2ème partie va se jouer pour les habitants de ce beau pays. Saurons-nous être suffisamment responsable, pour ne pas baisser la garde face à cette pandémie, le futur proche nous le dira bien vite, car comme pour nos abeilles, l’erreur se paye cash.

A suivre

                                                                       Christian Guespin