Actualisation des informations concernant la guerre au covid 19

Actualisation des informations concernant la guerre au covid 19, au 20/03/2020   20h00
 
Epidémio-surveillance, bio-sécurité, ces thématiques évoquées lors de notre Assemblée Générale en lien avec notre activité apicole, qu’elle soit de loisir, ou de rapport, sont devenues l’épicentre de nos préoccupations.
De nombreux appels depuis quelques jours attestent de l’inquiétude des apiculteurs à être autorisés à  se déplacer pour visiter leurs colonies.
 
Nous vous communiquons les dernières informations provenant de la DGAL qui rassureront certains.
Voir le document, pour le télécharger c’est ici .
 
Suite aux précédentes informations, nous vous rappelons que la visite au ou aux ruchers, doit se faire en solo, une seule personne par véhicule, avec l’incontournable « laisser-passer »: l’attestation de déplacement obligatoire (ADD) format papier renouvelable chaque jour.
 
Un syndicat national suggère d’avoir sa tenue avec soi, cela me semble évident lorsque l’on va voir ses ruches, cette recommandation
s’adresse sans doute aux distraits ? Munissez-vous aussi de votre déclaration annuelle de ruches, sésame de complément avec l’ADD.
 
L’activité au rucher:
En ce qui concerne nos colonies, l’arrêt de l’économie ne semble pas les affecter pour autant. Certaines ruches commencent à être à l’étroit
et un agrandissement serait à envisager. Cependant les températures diurnes et nocturnes restent très basses et un agrandissement prématuré
provoquerait un arrêt du développement suivi d’une régression. Comment adopter la bonne attitude? Laissons les choisir !
Plusieurs méthodes peuvent être envisagées, nous en citerons deux: une hausse sur le corps, séparée du corps par 2 feuilles de papier journal ; lorsqu’il sera temps pour la colonie de s’agrandir, les ouvrières grignoteront le papier et irons s’installer progressivement dans les cadres de hausse,  préparant la « salle de ponte » pour la reine qui ne manquera pas de s’y installer dès la remontée des températures.
Autre solution: positionner la hausse dessous, ce qui représente moins de déperdition calorique et donc moins de consommation des provisions.
cette méthode permet au passage de changer le plateau pour nettoyage. La porte d’entrée sera descendue, ou une autre porte d’entrée sera ajoutée.
 
Il est encore temps de positionner les pièges sélectifs contre vespa velutina, à condition de les gérer ! Ce qui veut dire un contrôle minimum 
hebdomadaire.  La surveillance des langes permettra de déceler les colonies les plus contaminées par le varroa et d’intervenir par lutte physique ou chimique.
 
P.S. certains d’entre vous sont inquiets d’une commande de matériel de notre partenaire « Route d’Or », différée. Nous ne manquerons pas de revenir vers vous si une information pourrait contribuer à faire évoluer cette situation.
 
En ces temps troublés, une visite solitaire au rucher  est une bonne parenthèse pour oublier temporairement ce marasme qui nous frappe. 
pour le reste:  c o n f i n e z – v o u s !  Et consultez notre site.
 
Le président    Christian Guespin